Excommunier le MRJC ?

Les 19 et 20 janvier 2018, à la veille de la « Marche pour la vie » organisée à Paris par le collectif du même nom réunissant des associations catholiques, le MRJC (Mouvement Rural des Jeunes Chrétiens) a publié deux communiqués successifs se désolidarisant de cette manifestation. Le premier affirmait que le MRJC considère l’accès à l’IVG comme « un droit fondamental pour les femmes et les couples ». Le second, devant les réactions, invitait à ouvrir un espace de débat sur le sujet au sein de l’Eglise.

Plusieurs responsables catholiques réagissent en effet au communiqué, l’IVG relevant pour plusieurs d’entre eux des « points non négociables » au sein de l’Eglise. Mgr Ginoux, évêque de Montauban, annonce ne plus reconnaître le MRJC comme mouvement catholique.

L’IVG est une cause d’excommunication latae sententiae selon le Code de droit canonique de 1983 (art. 1398). Le pape François en a simplifié les modalités d’absolution à l’occasion de l’année de la Miséricorde (selon des modalités déjà effectives dans de nombreux diocèses).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.